Commencer l’année sous l’enseigne des bonnes résolutions

Monde de l'emploi

© 24 heures, 17.01.2019

Au début de la nouvelle année, il est pour tradition de prendre de nouvelles résolutions. Toutefois, il n’est pas rare que ces engagements ne durent que peu. Avant de penser à comment les maintenir, il est utile d’entreprendre une réflexion structurée pour formuler ses engagements.


Cette réflexion peut être faite par domaines. Identifiez vos centres d’intérêts ou d’activité (travail, loisirs, vie personnelle). Puis se demander ce que l’on souhaite réaliser, ce que l’on apprécie, ce qui doit être modifié. Plus l’objectif est précis, plus on a de chances de l’atteindre et le maintenir de manière durable. Une aide à la formulation des objectifs clairs est l’outil SMART. Est-ce spécifique (quoi exactement), mesurable (combien), acceptable (« être soutenu »), réaliste (atteignable), temporellement défini (jusqu’à quand) ?

Ces réflexions par questionnement précis permettent de choisir consciemment les objectifs de vie, afin de rester acteur de celle-ci plutôt que de la subir. Elles permettent aussi de saisir des opportunités, de rester flexible tout en étant orienté sur les objectifs fixés. Si ce questionnement prend trop d’ampleur, un bilan de compétences ou un coaching peuvent s’avérer utile.

Pourquoi de bonnes résolutions ?

Formuler des résolutions réfléchies, et donc durables, renforce nos chances de succès et le sentiment d’autodétermination. Cela représente le sentiment de choisir, d’avoir son libre arbitre. Cette théorie, comprend trois besoins fondamentaux : l’autonomie (« le besoin de choisir ce qu’on va faire »), la compétence (« le besoin de sentir qu’on a les habilités pour réaliser ses projets ») et la relation avec autrui (« le besoin de connexion humaine intime et sécuritaire tout en respectant l’autonomie et en favorisant le sentiment de compétence ») (Ryan et Deci, 2000). Si ces besoins sont satisfaits, ils rehaussent la motivation et le bien-être. Le fait de tenir ses résolutions va renforcer le sentiment d’auto-détermination, qui est associé à plus de satisfaction au travail.

Prendre sa vie en main et apporter du changement

Il est donc possible de modifier des habitudes qui ne nous satisfont plus et de les remplacer par des nouvelles plus efficaces, qui apporte davantage de bonheur ou succès. Le but des bonnes résolutions n’est pas de tout changer d’un coup, mais de procéder pas à pas, avec patience et persévérance tout en sachant où on va. Il existe donc un lien entre être acteur d’un changement et la capacité à être heureux.

Solange Christin
Consultante

24 heures