Articles

Entre séduction et transparence, comment aborder un entretien de recrutement

General Postulation

© 24 heures, 8.02.2018

Nous connaissons tous l’importance de la première impression. Que ce soit lors d’un premier rendez-vous privé ou professionnel, nous avons (quasi) tous envie de plaire et de laisser une image positive de notre passage. Qui plus est lorsque nous nous retrouvons dans un processus de recrutement après plusieurs mois d’inactivité ou en tant qu’employeur toujours à la recherche de notre perle rare.


Du côté du candidat

Alors, comment se positionner lors d’un entretien d’embauche ? Faut-il rester soi-même ? Nous pouvons souvent nous sentir tiraillés entre l’envie d’être authentique et le fait de se « vendre » afin de démontrer au recruteur que nous sommes la personne qu’il lui faut. Alors qu’il faut être capable de mettre en avant ses points forts, la tentation de s’embellir et d’arrondir les angles est forte mais néanmoins dangereuse.

En effet, en face de nous se trouvent, en principe, des professionnels du recrutement disposant d’une expertise dans la sélection de talents. Les réponses toutes faites ou « bateaux » sont leur lot quotidien. L’entreprise ne recrute pas un robot ou un soldat mais une personne avec toutes les couleurs de sa personnalité et de ses compétences. Adopter une attitude professionnelle et se préparer pour un entretien sont des éléments primordiaux mais la personnalisation et l’authenticité de ses réponses le sont tout autant. Qui plus est, si un assessment a lieu dans le processus, il sera encore plus difficile de jouer la comédie et il y a de fortes chances d’être démasqué ! Rester soi-même, donner des exemples concrets, parler de son vécu, permettront de mieux raconter son histoire. N’oublions pas que le but final est d’être engagé mais surtout de s’épanouir sur le long terme au sein de la structure qui nous accueille.

Du côté de l’entreprise

Les processus de recrutement peuvent aussi être difficiles, longs et sources de stress pour les recruteurs. Souvent tiraillé entre les besoins et objectifs des uns et des autres, le personnel RH peut également ressentir une certaine pression lorsqu’ils recrutent pour leur entreprise. De plus, les entretiens d’embauche constituent une vitrine pour la société, qui va ainsi également chercher à « se vendre » auprès des candidats, d’une part pour les attirer mais également pour véhiculer une image positive sur le marché de l’emploi.

A l’ère de l’uberisation et de l’accès à l’information en tout temps, le recruteur se doit de garder en tête que, tout se sait (et oui !) et que la désillusion des nouveaux arrivants pendant la période d’essai est le premier facteur de démission. Durant sa recherche, le candidat idéal a certainement eu d’autres entretiens et qui sait, d’autres offres ! Il n’hésitera donc pas à quitter la société s’il perçoit le décalage entre ce qui lui a été exprimé durant le processus de recrutement et ce qu’il vit au quotidien.

Que ce soit d’un côté ou de l’autre, et comme dans toute relation, il est important de rester soi-même et de faire preuve de transparence. L’expression des besoins et des attentes est un élément essentiel pour construire la relation sur des bases solides dès le départ et ainsi se lancer de part et d’autre dans une collaboration de confiance mutuelle, positive et durable.

Olivia Capua
Consultante

24 heures