Articles

Se remettre en question, la clé du succès

Monde de l'emploi

© 24heures, 30.06.2016

Se remettre en question est la condition sine qua non pour pouvoir se développer et évoluer de manière pertinente. En effet, comment peut-on s’améliorer si on est sûr de tout faire juste ? Se remettre en question, c’est toutefois également se mettre dans une position inconfortable en ouvrant la porte à des changements, parfois progressifs et parfois plus radicaux.

Le doute, une démarche positive ?

Constater une difficulté ou un échec n’est que le socle de la démarche permettant de ne pas répéter une situation peu satisfaisante et, ainsi, de se mettre en condition de réussite. Bien souvent, nous cherchons des explications dans notre environnement, en blâmant un système ou une personne. Il est en effet moins confortable de s’interroger sur les origines d’un problème en tenant compte de sa propre responsabilité et de son propre fonctionnement.

La remise en question doit permettre de tirer des enseignements des expériences vécues, de trouver des solutions et ainsi de repenser sa façon d’agir. Il s’agit donc bien d’une démarche qui se veut constructive, positive et qui n’est pas un signe de manque de confiance en soi et de doutes permanents sur sa personne. Trop douter de sa personne peut en effet être néfaste, au point de ne plus réussir à valoriser ses forces.

L’impulsion de base nous incitant à nous interroger peut évidemment venir de l’extérieur également. Le regard d’autrui aide certaines prises de conscience, à condition que l’on approche le feedback que l’on reçoit de manière constructive, en cherchant à comprendre ce dernier afin de compléter la perception de soi.

La remise en question demande d’accepter son imperfection, ainsi que la possibilité d’avoir une influence sur les situations vécues, que ce soit par des leviers d’action pour faire évoluer ces dernières ou, le cas échéant, par sa façon de vivre la situation et les émotions que la situation provoque en soi.

Et en recherche d’emploi ?

En recherche d’emploi, il est bon de garder à l’esprit qu’un candidat capable de reconnaître ses limites inspire confiance et rassure davantage ses interlocuteurs. Dans le cas inverse, on prend le risque de donner l’image d’une personne peu encline à un échange ouvert, à prendre du recul sur soi et à apprendre de ses erreurs. L’approche fataliste quant à son fonctionnement, avec des remarques du type « C’est ma personnalité, je ne peux pas en changer. » n’est pas très inspirante !

Se remettre en question tout en ne doutant pas de soi, c’est finalement faire preuve d’un certain courage et se montrer acteur de ce qui nous arrive.

Laura Iannelli
Consultante senior

24heures