Articles

Les clés pour réussir un bon feedback

Postulation

© 24heures, 14.01.2016

Un feedback, quésako ?

Voilà une expression bien à la mode depuis quelques années…faire un feedback! En bon français, cela signifie faire un retour, émettre des remarques, positives ou négatives. Les managers et les collaborateurs sont de plus en plus conscients de l’importance du feedback dans leur quotidien professionnel afin de progresser et de se développer.

Mais pour pouvoir s’améliorer, il est impératif que le feedback réponde à quelques critères qui permettent de s’assurer de la qualité et donc de l’impact de celui-ci. Voici quelques prérequis à garder en tête lorsque vous donnerez votre prochain feedback :


Les clés du succès
Se préparer:

L’idée est de pouvoir mener un échange constructif sur la base d’observations concrètes. Il s’agit donc de prendre le temps de voir la personne évoluer et de récolter les informations au fur et à mesure. Réfléchissez au principal message que vous souhaitez faire passer à votre interlocuteur et prioriser les informations que vous allez lui transmettre. Un bon feedback ne dure pas nécessairement longtemps et doit être anticipé afin que l’autre puisse également se préparer à recevoir les remarques.

Rester objectif:

Il est important de se focaliser sur des observations et non sur les bruits de couloir que vous avez pu entendre. Bien que votre feeling soit non négligeable, il s’agit cependant de ne pas se baser uniquement sur celui-ci. Ne cherchez d’ailleurs pas non plus à confirmer vos intuitions, restez ouvert avant tout.

Communiquer efficacement:

Soyez clair et cohérent dans vos propos. N’hésitez pas à faire preuve de transparence (tout en mettant les formes) et n’espérez pas que votre interlocuteur comprenne des remarques formulées à demi-mot. Assurez-vous de sa bonne compréhension et reformulez au besoin.

Rester à l’écoute:

N’oubliez pas qu’un feedback reste avant tout un échange entre deux personnes. Laissez de l’espace à votre interlocuteur afin qu’il puisse rebondir sur vos propos et exprimer sa vision des choses.

Construire des solutions:

L’important est que le feedback démontre une réelle utilité. Réfléchissez donc en termes de solution une fois les constats posés. Soyez concrets et fixez des délais à respecter et des objectifs à atteindre.

Il faut encore garder en tête deux éléments qui vont entièrement conditionner la réussite de votre feedback : la confiance et le respect. Un feedback réussi est un feedback porteur, qui fera écho auprès de votre interlocuteur. Respect mutuel et lien de confiance sont les bases d’une collaboration efficace et le feedback s’inscrit alors dans une réelle logique de développement.

Julie Knezevic
Psychologue du travail
24heures