Articles

Valider ses acquis pour obtenir un titre reconnu

Reconversion

© 24heures, 24.10.2013

Vous êtes compétent dans votre domaine d’activité grâce à une expérience professionnelle de plusieurs années mais le diplôme correspondant vous fait défaut? Votre entreprise souhaite vous promouvoir mais rechigne devant l’absence de titre? Une démarche de validation des acquis peut vous permettre de renforcer votre attractivité sur le marché de l’emploi.


C’est en forgeant qu’on devient forgeron

Dans un contexte économique qui conduit à changer plusieurs fois de profession au cours de sa vie, l'expérience se révèle être une source de formation aussi (voire plus) importante que les écoles. En mettant en place une procédure de validation des acquis qui permet à tout adulte d'obtenir un titre reconnu, la Confédération reconnaît la pertinence de l'apprentissage expérientiel.

Pour vous inscrire, vous devez justifier d’une expérience professionnelle de 5 ans au minimum. Les offices cantonaux d’orientation professionnelle vous conseillent volontiers au sujet des titres accessibles par cette voie et des démarches à entreprendre. Vous démontrez ensuite vos compétences à l’aide d’un dossier écrit et d’un entretien avec des experts. Les lacunes relevées doivent alors être complétées par des formations ou stages ciblés. Au terme de la procédure, vous obtenez un CFC ou la reconnaissance d’un certain nombre de crédits de formation lorsqu’il s’agit de titres universitaires ou d’hautes écoles.

Ni baguette magique, ni titre au rabais

Cette démarche permet certes de raccourcir la durée nécessaire à l’obtention d’un diplôme et est ainsi particulièrement attractive si vous êtes en emploi ; elle nécessite néanmoins un investissement important en termes de réflexions et de rédaction. Ce mode de qualification vous correspond sans doute si vous ne souhaitez pas ou plus vous soumettre à un examen classique. Il est toutefois conseillé de vous faire accompagner par des professionnels dans la réalisation du dossier.

Cerise sur le gâteau

Le diplôme ouvre des opportunités professionnelles et peut déboucher sur une augmentation de salaire. En outre, il est probable qu’au terme de la démarche, vous vous sentiez plus compétent grâce à la distance que vous aurez prise avec votre pratique quotidienne et aux questions que vous vous serez posées. Bien souvent, l’employeur constate également de son côté que son collaborateur a gagné en assurance et en professionnalisme. Il s’agit alors d’une démarche dont chaque partie retire des bénéfices dans un esprit gagnant-gagnant.

Claudia Schweizer
Consultante senior
24heures