Articles

Gérer l’isolement lors de la recherche d’emploi

Postulation

© 24heures, 23.07.2013

Que ce soit suite à un licenciement, à la sortie des études ou après une période de congé sabbatique, le retour à l’emploi peut parfois s’avérer être un long parcours du combattant. L’éloignement du marché du travail tend a créer une distance sociale bien connue de ceux qui ont dû affronter cette situation. Manque de valorisation sociale, désintérêt du réseau professionnel et honte de la situation sont parmi les nombreux facteurs qui peuvent pousser à l’isolement dans cette recherche.


Ne pas s’exclure soi-même !

Par bien des aspects, la société tend à exclure ou repousser les personnes qui ne répondent pas à la « norme », et ce de manière encore plus marquée lorsqu’il s’agit de l’emploi. Mais il faut noter que le chercheur d’emploi lui-même peut finir par prendre de la distance. Les difficultés financières, les critiques ou remarques parfois blessantes ainsi que le stress ancrent un sentiment de malaise ou de gêne.

Prendre de la distance et se retrancher chez soi devient alors salvateur et permet d’éviter un affrontement avec toutes ces questions en suspens. Il convient de ne pas se reclure et de garder un contact avec autrui afin d’éviter de perdre de pied et de se retrouver seul face à soi-même. Bien souvent les personnes en recherche d’emploi perdent peu à peu le contact avec l’environnement socio-économique après les premiers mois de recherche.

La situation s’avère plus compliquée que prévu, la motivation diminue et les demandes de justification ainsi que les inquiétudes se multiplient de la part de l’entourage… Rares sont les personnes qui prennent conscience de cette situation et de la distance qui se crée. Il s’agit donc de rester attentif et de bien négocier ce passage « critique ».

S’organiser et ne pas culpabiliser

Il est donc important de prendre les choses en main et de ne pas subir la situation. Entretenir un équilibre entre le temps alloué à la recherche d’emploi et le temps libre est essentiel. L’organisation est la clé ! Il est essentiel de délimiter des plages horaires allouées à chaque activité et de les respecter.

Savoir s’accorder du temps libre afin de s’adonner à ses hobbies permet de regagner en énergie, de se changer les idées et surtout de partager des moments agréables avec son entourage. Il s’agit également de rester à l’écoute des personnes et de ne pas les envahir avec ses propres problèmes!

Entretenir son réseau, accorder plus de temps à sa famille et à ses amis ou bien encore faire du sport sont des éléments essentiels afin de garder un contact varié et positif avec l’environnement. Il semble donc déterminant de ne pas culpabiliser dans les moments de détente puisque ceux-là même permettent de garder la tête hors de l’eau et de maintenir ou créer les liens nécessaires au retour à l’emploi.

Gaëlle Aerni
Psychologue du travail
24heures