Articles

Outplacements : qu’êtes-vous en droit d’attendre ?

Monde de l'emploi

© 24heures, 19.04.2013

Les employeurs, lors de licenciements, font parfois appel à des entreprises afin de fournir des prestations d’outplacement aux personnes remerciées. Mais qu’entend-t-on exactement par « outplacement » ou « reclassement », et à quoi peut-on s’attendre dans ce type d’accompagnement ?

Contenu et objectif

Pour commencer, il n’existe pas une prestation d’outplacement unique et prédéfinie. Chaque entreprise possède sa propre méthode et ses outils mais l’objectif reste généralement le même quel que soit le prestataire sélectionné : proposer un accompagnement pour un retour à l’emploi aux personnes licenciées.

Le programme d’outplacement se définit au travers de différents axes : sa durée (allant de quelques semaines à plusieurs mois), la fréquence de ses rendez-vous (régulière ou en fonction des évènements et demandes), et les différentes étapes qui le composent. En général, le programme d’outplacement se découpe en trois grandes parties : la première consiste fréquemment en un bilan de compétences, qui va permettre de définir vers quels types de postes orienter la recherche. La deuxième permet en général d’accéder à tous les conseils qui concernent le dossier de postulation (CV, lettre de motivation, certificat, recommandation,…) et la gestion des entretiens (questions pièges, gestion du stress, négociation salariale, attitude,…).

Pour terminer, la troisième partie consiste en l’accompagnement et le suivi des offres en cours. Le consultant, de par son expertise du marché de l’emploi et des pratiques de recrutement, représente alors une réelle plus-value dans le programme. Bien souvent, un dossier recoupant l’ensemble des outils proposés est fourni afin d’avoir un support de travail en dehors des heures de rendez-vous. Il s’agit donc de participer activement aux rendez-vous et de s’y préparer afin de maximiser l’échange et l’espace de conseil avec le consultant.

Conseil pour une réussite optimale

Bénéficier d’un programme d’outplacement ne suffit pas à sa réussite, voici donc quelques points à garder en tête afin de mettre toutes les chances de votre côté si vous deviez être confronté à cette situation. Le bon fonctionnement d’un programme d’outplacement dépend en très grande partie du lien qui se crée avec le consultant qui vous suit, il est donc très important que vous vous sentiez à l’aise avec celui-ci et que vous soyez capable de lui faire confiance et de lui dire ce que vous ressentez.

Le consultant est là pour vous donner des conseils mais aussi pour vous prêter une oreille attentive. Pour terminer, votre accompagnant peut parfois « appuyer là où ça fait mal », essayez de vous montrer ouvert, son objectif n’est pas de vous juger ou de vous mettre mal à l’aise mais de vous faire progresser dans votre réflexion.

Gaëlle Aerni
Psychologue du travail

24heures