Articles

Votre profession est en crise? Transférez vos compétences!

Reconversion

© 24heures, 15.04.2010

Comment faire lorsque notre métier est en crise? Ou Chercher? Et, surtout, comment rester motivé par un marché qui parraît de toute manière inaccessible?
Quelques clés.

« Le marché de l’emploi est bouché dans mon domaine », voilà l’une des phrases qui revient régulièrement pour ceux qui cherchent un emploi. Comment faire lorsque notre métier, notre profession est en crise ? Où chercher ? Et surtout : comment rester motivé par un marché qui semble de toute manière inaccessible ?

Mon job est en crise

Le marché de l’emploi peut être plus ou moins saturé selon les domaines. La probabilité de passer toute sa vie professionnelle dans le même emploi devient de plus en plus faible. De plus, les périodes de rupture ou de trop nombreux changements peuvent être discriminants aux yeux des recruteurs, alors qu’ils font aujourd’hui partie intégrante du parcours professionnel de tout un chacun. Dans un tel contexte, la flexibilité est de mise. Entendez par là qu’il faut savoir trouver une alternative professionnelle adéquate lorsque vous vous retrouvez dans une impasse.

Ouvrir sa recherche

Lorsque l’on recherche un emploi, on recherche prioritairement à faire ce que l’on connaît et on est généralement tenté de retrouver l’environnement dans lequel on a évolué jusque là. Vous avez été mécanicien dans un garage ? Vous allez frapper à la porte de tous les garages de la région. Et puis… si vous ne trouvez pas : qu’allez-vous faire ? Il s’agit maintenant de pouvoir proposer vos compétences à d’autres employeurs potentiels ciblés.

Une compétence est un ensemble de savoirs et de savoir-faire concrets. Les compétences d’un mécanicien sont diverses et nombreuses : réparer un moteur d’un certain type de véhicules et détecter une panne en sont deux classiques ; accueillir la clientèle et développer un réseau de partenaires pourraient également en faire partie ! Cet exemple illustre que nous savons faire bien plus que ce que le titre de notre métier peut le laisser supposer. Cette prise de conscience est la première étape déterminante pour sortir d’un cul-de-sac professionnel.

Le « transfert » des compétences

Vous avez listé vos compétences, toutes vos compétences et même celles qui vous semblent futiles ou logiques ? Vous pouvez maintenant passer à la deuxième étape : imaginer dans quel contexte transférer ces savoirs. Le transfert est l’application connue d’une situation qu’on n’a jamais rencontré.

Un mécanicien automobile peut donc proposer ses compétences dans le domaine de la maintenance d’engins de chantier, par exemple. Il peut également, en s’appuyant sur certains savoir-être, se proposer comme commercial automobile.

Veillez à ne pas vous perdre

Chercher des options d’emploi différentes est une solution vivement conseillée. Attention toutefois à ne pas vous éparpiller : ciblez deux à trois projets professionnels atteignables et mettez en avant vos connaissances et compétences en fonction des postulations. N’oubliez finalement pas de moduler votre dossier de candidature pour y faire apparaître les éléments percutants pour votre interlocuteur !

Pour finir, on ne le dira jamais assez : votre motivation, votre sourire et votre détermination feront la différence et finiront par payer. Si vous sentez venir l’impasse, tentez de la contourner et osez proposer vos compétences dans des domaines encore inexplorés !

Julie Knezevic
Psychologue du travail
24heures