Articles

Invité(e) à un assessment ? Pas de panique !

Recrutement

© 24heures, 23.02.2012

Enfin… le job de vos rêves ! Vous avez décroché un premier entretien où vous avez su convaincre mais voilà que la société que vous souhaitez intégrer vous informe que la prochaine étape du recrutement consiste à passer un assessment. Craintes, stress, appréhension se mêlent à d’autres questions plus concrètes dans votre esprit : « A quoi dois-je m’attendre ? », « Comment puis-je m’y préparer au mieux ? ».


Démystifier cette démarche

Un recrutement raté coûte cher à l’entreprise, en termes financiers, mais également en termes humains et d’image d’entreprise. L’assessment a pour but d’apporter à votre potentiel employeur des informations supplémentaires sur un nombre restreint de candidats afin de prendre la meilleure décision d’embauche. Il s’agit de recruter la personne la plus adéquate pour le poste à pourvoir.

L’assessment n’est donc pas un moyen pour vous torturer gratuitement ou vous mettre la pression avant de vous embaucher. Il est là pour tester certaines de vos compétences, telles que le leadership ou la capacité à négocier.

S’y préparer

Le contenu d’un assessment n’est pas standard et la manière dont il est mené non plus. Il y a autant de manières de faire que d’entreprises réalisant des assessments, même si des éléments restent communs, tels que l’utilisation de plusieurs outils (mises en situation, tests psychométriques, etc.). Des informations générales sont parfois fournies au préalable, ne tentez cependant pas d’imaginer ce qui vous sera demandé. Vous préparer peut vous mettre sur la fausse piste et vous handicaper le jour J. Bien que cela parte d’une bonne intention, sachez rester insensible aux conseils des personnes de votre entourage, qu’elles aient déjà vécu un assessment ou non.

Chacun colore l’information selon sa propre interprétation. Elles peuvent donc attirer votre attention sur des informations non pertinentes et les « bonnes » solutions n’existent parfois même pas ! Ainsi, il vaut mieux une attitude de départ libre de tout préjugé. Il est également préférable de savoir gérer son stress afin de ne pas perdre ses moyens.

Restez zen et pensez à écouter et à lire attentivement les informations qui vous sont données afin de vous assurer d’avoir bien compris les attentes. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à poser des questions ! Enfin, abordez cet assessment dans un état d’esprit positif et participatif. La diversité des outils utilisés et l’observation de vos comportements spontanés par des mises en situation limitent la possibilité d’influencer les résultats. Ainsi, soyez transparent, puisqu’il s’agit d’un retour sur soi intéressant. Vous pourrez donc aussi en retirer quelque chose !

Laura Iannelli
Psychologue du travail
24heures