Articles

Bilan de compétences, mode d’emploi !

Reconversion

© 24heures, 19.01.2012

Voilà déjà quelque temps que vous ressentez une légère démotivation au travail. Vous vous sentez las et ne savez pas pourquoi. Peut-être un coup de fatigue passager mais peut-être aussi une envie de changement, de renouveau, de rêve, bref un moment clé pour donner une nouvelle impulsion à votre carrière.

Mais que faire ? Mener une réflexion critique sur son parcours est un fait de plus en plus fréquent ; cela reste cependant un exercice périlleux et le bilan de compétences peut vous aider dans cette démarche.

Quelles étapes ?

Avant de se lancer dans une quelconque démarche d’analyse, il s’agit de faire le point sur votre réelle intention à entrer dans cette réflexion. En effet, cela peut s’avérer long, difficile et parfois ingrat. Il faut donc une motivation intrinsèque forte afin de pouvoir garantir un avancement dans le processus. Une fois conscient des implications d’un bilan de compétences, n’hésitez pas à vous documenter et à prendre bon nombre de renseignements avant de vous décider pour une méthode en particulier.

Laquelle sera la plus adaptée pour vous ? Souhaitez-vous faire appel à un cabinet de conseil, passer par l’orientation professionnelle ou bien alors acheter une méthode que vous pourrez suivre par vous-même et à votre rythme ? Aucune solution n’est meilleure qu’une autre, il s’agit simplement de sélectionner la plus adaptée à votre situation, votre domaine professionnel, votre budget et le temps que vous avez à disposition. La plupart des bilans de compétences proposent les mêmes grandes étapes, à savoir faire le point sur votre carrière, sur vos acquis, sur vos envies de développement et sur votre personnalité.

Quels résultats ?

Une fois votre décision prise et votre méthode sélectionnée, vous êtes en droit d’attendre des résultats de cette démarche de bilan de compétences. Mais quel(s) résultat(s) ? Une réponse claire (oui, il faut que je change d’activité), une orientation définie (vous allez entreprendre des études de médecine), une plus grande confiance en vous (vous savez maintenant ce que vous valez et quelles sont vos compétences) ?

Il faut savoir que le résultat ne dépend, en grande partie, que de vous et de votre volonté d’avancer et de vous confronter à vos envies et parfois vos craintes. Afin d’éviter toute déception ou frustration, il s’agit de vous fixer des objectifs réalistes et ajustables au début de la démarche. Pour terminer, ne recherchez pas à tout prix le changement, un bilan de compétences réussi peut également mener au statu quo et au maintien de votre activité actuelle !

Gaëlle Aerni
Psychologue du travail
24heures