Articles

Augmenter son sentiment d’efficacité personnelle

General

© 24 heures, 28.11.2019

Qui n’a jamais voulu rallonger ses journées pour réussir à terminer tout ce qu’il avait prévu ?

Qui n’a jamais eu la sensation d’être constamment débordé, de ne pas pouvoir arriver au bout d’une tâche sans que d’autres obligations se greffent par-dessus ? Enfin, qui ne s’est jamais senti épuisé le soir à l’idée de devoir revivre la même chose le lendemain ?

Il y a de bonnes chances que vous vous sentiez concerné par au moins l’une de ces trois questions, la tendance à la sensation de surcharge étant à la hausse.


L’origine de ce constat est multiple. Prenez un monde du travail de plus en plus exigeant et concurrentiel, couplé à un important changement de repères, rôles et valeurs. Rajoutez-y les tracas du quotidien, la multitude de tâches nécessaires à la bonne marche d’un foyer, et peut-être encore quelques activités extra-professionnelles, histoire de se changer les idées.

Concilier le tout vous donne le tournis ? Effectivement, c’est un vrai jeu d’équilibriste.

Passons au bon côté des choses, puisqu’il y en a toujours un : si on ne peut ni influencer le monde que l’on habite, ni maîtriser les évènements de vie auxquels on est confronté, on peut, par contre, apprendre à gérer sa charge mentale au quotidien. Il est, par exemple, tout à fait possible d’exercer un tri rationnel des tâches prévues sur une journée afin de retenir uniquement celles que l’on pourra réellement effectuer, et ainsi, augmenter son sentiment d’efficacité personnelle.

Ce concept, développé par le psychologue Albert Bandura à la fin des années 1970, a été largement étudié sous l’angle de l’estime de soi, dont il est une composante essentielle : à chaque fois que l’on atteint ses objectifs, aussi petits qu’ils soient, on apprend que l’on réussit et l’on augmente ainsi son sentiment d’efficacité personnelle. Afin d’en ressentir les bienfaits, il peut s’avérer nécessaire de redimensionner sa planification, car ce n’est qu’en prévoyant une gestion du temps à laquelle on peut réellement se tenir que l’on arrive à ressentir la satisfaction du fait que l’on atteint ses objectifs.

Pour augmenter son sentiment d’efficacité personnelle, on peut également prendre l’habitude de faire le point des tâches effectuées pendant sa journée. Ceci permet à la fois de constater si l’on a été trop optimiste, et ainsi de mieux dimensionner sa planification future, et de réfléchir consciemment aux tâches terminées avant de passer aux suivantes afin de gagner en satisfaction. On évite ainsi la sensation d’être comme un hamster sur une roue, dépensant son énergie sans vraiment arriver nulle part…

Finalement, en développant ses compétences en planification et en organisation, on peut à la fois baisser sa charge mentale et donc sa sensation d’épuisement, tout en augmentant son sentiment d’efficacité personnelle.

Planifier ce développement est la première étape : vous êtes sur la bonne voie !

Marielisa Autieri
Consultante
  

24 heures