Articles

Prendre sa carrière en main

Monde de l'emploi

© 24 heures, 13.06.2019

Sous nos latitudes, l’être humain n’a jamais pu choisir aussi librement comment il souhaite mener son existence : chacun peut décider, dans une large mesure, quel métier il souhaite exercer et comment il préfère organiser ses journées. En contrepartie, la société exige que l’on soit de véritables acteurs de sa propre vie et que l’on assume ses choix. 


Cette liberté se répercute également sur le marché du travail, qui requiert que l’on prenne en main sa carrière et le développement de ses compétences. Aujourd’hui, il en va de la responsabilité individuelle que de continuer à grandir et se former afin de s’assurer de rester attractif sur le marché du travail. Parallèlement à cela, on se doit également de veiller à ce que sa propre carrière prenne une direction satisfaisante pour soi. Ainsi, sans oublier le rôle que jouent les entreprises dans ce domaine, on s’attend à ce que tout travailleur préserve à la fois son employabilité et sa propre satisfaction professionnelle. 

Ce deuxième point est d’une importance capitale à l’heure où les carrières « toutes tracées » sont rares et nettement moins dans l’air du temps. Face à tous les possibles, comment peut-on s’assurer de bâtir une carrière qui colle à ses aspirations ? 

Avant tout, il est essentiel d’identifier ses propres envies et ambitions afin de prendre la bonne direction pour soi. Sans ce questionnement, on risquerait de se laisser porter par les évènements. Avec le temps, on pourrait se retrouver dans une situation peut-être confortable, mais insatisfaisante. Dans ces cas, un bilan de compétences est d’ailleurs fort utile pour retrouver un chemin qui nous convienne. 

Pendant son parcours professionnel, il convient également de faire le point régulièrement à ce sujet, afin de s’assurer que la direction prise est toujours cohérente avec ses envies, qui évoluent elles aussi. En cours de route, on peut se rendre compte que le poste occupé ne convient plus en tant que tel, ou qu’il ne satisfait plus ses envies d’évolution. C’est ainsi que l’analyse continuelle de ses propres besoins et souhaits de développement peut déboucher sur la décision de démissionner. 

Mais avant d’envisager concrètement ce changement radical, il est important d’être au clair sur les raisons qui poussent à l’entreprendre et les possibilités concrètes qui s’offrent à soi. Existe-t-il des opportunités de développement en interne ? Est-ce le cœur du métier qui ne convient plus ? Est-ce le type d’organisation où l’on ne se retrouve plus ? L’état du marché dans le domaine d’activité concerné est également important, car il peut comporter des contraintes avec lesquelles il faudra composer.

Quitter l’entreprise pourrait se révéler une option insatisfaisante si, en amont, on manquait d’identifier ce qui nous fait défaut pour pouvoir le trouver ailleurs. La clé de la construction de sa carrière se trouve dans ce questionnement premier qui, lui aussi, est une contrepartie de la liberté qui nous est donnée. À nous de saisir cette chance et d’en faire quelque chose de beau !

 

Marielisa Autieri
Consultante
 

24 heures