Rebondir et convaincre après un licenciement difficile

Reconversion

© 24 heures, 19.04.2017

Que ce soit suite à un licenciement auquel vous ne vous attendiez pas ou à un conflit qui n’a pu être résolu, terminer un emploi sur une note négative s’avère souvent difficile. Passent en boucle tout ce que vous auriez pu faire autrement et les injustices dont vous avez été victime.


Ces pensées et sentiments vous prennent de l’énergie ; il est donc normal que vous vous accordiez un temps pour digérer ces événements et faire votre deuil de la situation passée.

Toutefois la société, le service de l’emploi, votre famille ou vos finances exigent rapidement que vous soyez actif dans la recherche d’un nouvel emploi.

Pris entre la lourdeur de votre situation et les attentes qui pèsent sur vous, il peut vous paraître difficile de vous montrer pro actif et ouvert. Les résultats de vos recherches d’emploi risquent de s’en ressentir.

Objectif emploi

Vous vous rendez alors à un entretien d’embauche et le recruteur vous demande pourquoi vous avez quitté votre poste ; des larmes vous montent aux yeux ou votre voix tremble de colère lorsque vous commencez à parler. Cette situation est inconfortable et peut être interprétée négativement par le recruteur.

La vie est faite de blessures et personne ne vous reproche d’être passé par là, mais il est important de ne pas laisser l’impression qu’elles prétériteront votre future fonction.

Malgré toute l’empathie dont un recruteur peut faire preuve, son objectif est d’engager une personne capable de s’investir pleinement avec toutes ses compétences. La tâche du candidat est de le rassurer en étant soi-même convaincu d’en être capable.

Rassurer pour convaincre

Une préparation spécifique peut alors vous être utile : commencez par lister non seulement les éléments positifs vécus dans votre expérience passée (il y en a toujours) mais également vos réussites, petites ou grandes et mettez ces éléments en avant dans l’entretien.

Ensuite, imaginez-vous un futur apaisé et motivant (dessinez, décrivez le, ou choisissez un objet symbolique) et gardez cette représentation dans votre esprit avant et pendant l’entretien pour vous aider à vous focaliser sur l’objectif. Si le poids du passé est trop lourd à porter, vous pouvez chercher du soutien auprès d’un professionnel de la relation d’aide.

Finalement, évitez de critiquer votre ancien employeur, de vous apitoyer sur votre sort ou de vous montrer vindicatif ; ce sont vos compétences que vous voulez et devez valoriser !

 

Claudia Schweizer
Consultante senior

24 heures