News

Newsletter - Avril 2017: Bonheur au travail

Newsletters

© , 7.03.2017

Newsletter #2: Des rubriques brèves pour amorcer une réflexion, les prochains rdv RH, un coup de coeur pour votre temps libre


LE +

Trois personnes taillent des pierres avec les mêmes outils, au même endroit.

Le premier a l'air vraiment malheureux. Le deuxième ne semble ni heureux ni malheureux. Le troisième quant à lui a l’air franchement heureux.

Lorsqu'on leur demande ce qu'ils font, le premier répond amèrement: " je taille des pierres pour purger ma peine". Le deuxième répond sur un ton neutre: "je taille des pierres pour nourrir ma famille ". Le troisième quant à lui répond avec un grand sourire: " je taille des pierres pour construire la nouvelle cathédrale ». Auteur inconnu

Tout responsable d’entreprise, d’équipe ou des ressources humaines est confronté à cet enjeu : comment s’assurer d’une motivation suffisante de la part des collaborateurs pour qu’ils s’investissent avec efficience dans les tâches qui leur sont confiées ? Cette question se pose en phase de recrutement, demeure tout au long du parcours dans l’entreprise, culmine lors de changements structurels ou organisationnels, mais également à certaines périodes charnières de la carrière du collaborateur. On le sait, la motivation répond à des facteurs externes et internes. De nombreuses entreprises mettent en place des structures pour gommer la verticalité, assurer un pouvoir de co-décision au collaborateur, lui donner un plus grande maîtrise sur le résultat. Et il n’est sans doute pas anodin que ces nouvelles formes de structure d’entreprise apparaissent avec l’arrivée sur le marché du travail de la génération Y, en recherche de plus de plaisir et de sens renouvelé.

Peut-on toutefois donner du sens uniquement à coup de nouveaux modes organisationnels ? Si notre troisième tailleur de pierre semble plus heureux que les autres, ce n’est pas parce que ses conditions de travail sont plus intéressantes, mais parce qu’il parvient à inscrire son activité dans une vision plus large. Définir clairement la valeur de l’activité demandée, la manière dont elle s’insère dans la mission de la personne et les objectifs de l’entreprise, définir la valeur du résultat obtenu, sa plus-value pour la mission et l’entreprise, valoriser les compétences que la personne a pour mener à bien l’activité sont des moyens à disposition de l’encadrement pour produire du sens.

Le bonheur au travail ne se prescrit pas, disons plutôt qu’il s’agit de l’accompagner, le faciliter, le révéler parfois. Nous sommes volontiers à votre disposition pour réfléchir avec vous à des moyens pour avancer sur ce beau chemin !

 


LA STATISTIQUE

En quoi un bilan de compétences peut-il contribuer à l’épanouissement personnel ?

41% mettent en avant la confiance en soi retrouvée ou renforcée, 79% une clarification concernant les responsabilités ou environnements professionnels correspondant à leurs valeurs. (Etude réalisée sur des personnes en recherche d’emploi)


LE RENDEZ-VOUS

Nous serons présents aux événements suivants et nous réjouissons de vous y voir :

23 mars : Colloque « Génération Y et Z : y aura-t-il encore des employés pour les emplois de demain ? » - Insertion Vaud

30 mars : Conférence « Le travail change » - Prospective 4.0


LE COIN CULTURE

Les coups de cœur de notre équipe :
« Odette tout le monde » de Eric-Emmanuel Schmitt :  « La vie a tout offert à l’écrivain Balthazar Balsan et rien à Odette Toutlemonde. Pourtant, c’est elle qui est heureuse. Lui pas. Leur rencontre fortuite va bouleverser leur existence. »
"Faite-vous même votre malheur" de Paul Watzlawick qui, sous une touche d’humour, met en lumière les moyens dont nous disposons pour nous rendre malheureux, sans nous en rendre compte.


EN PRIMEUR

Un assessment sert à affiner un choix, certes, mais également à préparer une intégration réussie dans la fonction, gage de satisfaction au travail. Aussi, nous aurons bientôt le plaisir de vous parler de notre nouvelle prestation d’accompagnement à l’intégration.